Semestre 2 Semaine 5- Les quatre cents coups

Aujourd’hui, je veux écrire de, La représentation d’Antoine comme un fauteur de troubles et  comment cette relation est peinte dans le film. Tout d’abord, j’estime que la partie de moi regarde Antoine comme un enfant mal compris et malchanceux plutôt qu’un fauteur de troubles. De la toute première scène où nous voyons l’image de la pin-up étant passée autour de la classe, la plupart des garçons dans la classe avait participé encore Antoine était le seul pour être attrapé.

Un autre exemple de c’est où Antoine écrit l’essai et malgré tout son travail dur, son professeur estime que c’est le plagiat et pas son propre travail. L’échec de sa mère et le père d’étape pour le croire montre le manque de rapports qui existe entre eux. Il y a un grand sens d’indifférence vers Antoine, il est clair qu’il est un enfant qui ne reçoit pas l’attention positive de quelqu’un, le seul temps il reçoit l’attention de ses parents est quand il est impliqué pour faire quelque chose mal. Antoine ne reçoit pas de respect d’adultes, ses parents ou professeur, j’estime qu’il essaye vraiment de gagner le respect, par exemple il a essayé d’écrire un bon essai et chaque fois que sa mère a exigé qu’il révèle la poubelle ou coure au magasin, il faisait toujours comme elle a voulu. Il n’a jamais désobéi elle. Je pense que c’est leur attitude négative et avis vers lui qui crée le problème. Aussi, Une chose que j’ai remarquée en particulier est qu’Antoine est dans presque chaque scène dans le film et s’il n’est pas dans la scène on parle de lui. Ses ennuis sont au centre de chaque moment du film. Truffaut veut que nous voyions chaque aspect de la vie de ce garçon qui a été maltraité et non soucié puisque ceux autour de lui ne voient pas l’histoire entière et faites si des suppositions quant à son personnage et supposez que sa culpabilité, cependant Truffaut nous laisse voir toujours l’histoire entière pour que nous puissions comprendre que peut-être il n’est pas aussi mal que les adultes pensent dans le film. Il y a une super injustice dans la voie qu’il est traité.

La Bibliographie

  1. Hoskins, C , ‘The Representation of Children in the Films of Francois Truffaut’ disponible  à: http://www.courtneyhoskins.com/writing/thesis-the-representation-of-children-in-the-films-of-francois-truffaut-english-version/ [visionné le 13 avril 2011]
Advertisements
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s